UN PEU D'HISTOIRE
ENGLISH SPEAKING?
ON VISITE?
EN FLANANT...
DORMIR ET MANGER ?
ON BOUGE?
L'ACTU
UN PEU D'HISTOIRE
L'OFFICE DE TOURISME

DES FAITS MARQUANTS...

Les seigneurs de Picquigny portaient le titre héréditaire de Vidames parce qu'ils relevaient de l'Evêque d'Amiens, dont ils étaient les défenseurs.
Leurs possessions embrassaient les trois quarts de l'amiénois.

Vers le milieu du Xè siècle, Arnoul, comte de Flandres fait assassiner son ennemi Guillaume Longue-Epée, duc de Normandie.

L'an 1066, année de construction du château, plusieurs membres de la famille du Vidame s'embarquent à Saint-Valéry, avec Guillaume le Conquérant, pour la conquête de l'Angleterre.

Sur l'ordre du roi Philippe le Bel (1307), Renault de Picquigny fait arrêter les Templiers établis dans le bailliage d'Amiens et les retient prisonniers au château.

En 1470, Charles le Téméraire s'empare du château de Picquigny en allant assiéger Amiens et la ville est incendiée : les archives sont détruites.

En 1475, Louix XI fait construire sur la Somme un nouveau pont, pour servir de théâtre à l'entrevue au cours de laquelle lui-même et Edouard IV d'Angleterre signent, le 29 aot, l'important Traité de Picquigny qui met fin à la Guerre de Cent Ans.

En 1553, l'armée française, à la poursuite de Charles-Quint, séjourne à Picquigny. La même année, la ville est brlée par les Impériaux.

Début avril 1597, Henri IV s'arrête quelques jours au château avant de se rendre au siège d'Amiens.
En 1636, le cardinal de Richelieu couche à Picquigny en allant inspecter les fortifications d'Abbeville.

En 1689, Mme de Sévigné passe 4 jours au château de Picquigny. Dans une de ses lettres, datée du 27 avril 1689, elle parle de son voyage en ces termes : "Nous vnmes ici dans un château où tout l'orgueil de l'héritière de Picquigny est étalé. C'est un vieux bâtiment élevé au-dessus de la ville, comme à Grignan; un parfaitement beau chapitre comme à Grignan; un doyen, douze chanoines; je ne sais si la fondation est aussi belle, mais ce sont des terrasses sur la rivière Somme qui fait cent tours dans la prairie, voilà ce qui n'est pas à Grignan."

Livret de la Société des Antiquaires de Picardie - en vente à l'Office de Tourisme

Gravure du château de Picquigny

Représentation de la mise à mort d'un supplicié par Médar Boitel,templier fait prisonnier au cachot

Chevalier de Picquigny

picquigny.tourisme
actualisé le 18.03.2008